logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

05/02/2010

Boite aux lettres

 

003.JPG

Antique boite aux lettres.. en bois

 

S'il en faut croire certains écrits d'époque, ce fût Mr. de Vilayet, maître des requètes, qui, en 1653, fit placer les premières boites aux lettres au coin des principales rues de Paris. Il avait obtenu à cet effet un privilège du roi. Trois fois par jour, on portait les billets à leur adresse.

Jean loret, un écrivain, nous en parle en ces termes, de sa Muse historique (XVIIe siècle)

On va bientost mettre en pratique,

Pour la comodité publique,

Un certain établissement

(mais c'est pour Paris seulement)

De boistes nombreuses et drues

Aux petites et grandes rues

Où, par soi mesme ou son laquais

On pourra porter des paquets

Et dedans, à toute heure, mettre

Avis, billets, missive ou lettres

Que des gens commis pour cela

Iront chercher et prendre là,

Pour, d'une diligence habile,

Les porter par toute la ville...

Et si l'on veut savoir combien

Coustera le port d'une lettre

(chose qu'il ne faut pas omettre)

Afin que nul n'y soit trompé,

Ce ne sera qu'un sol tapé.

002.JPG

Malheureusement, des gamins s'aviseront, pour plaisenter, de jeter des souris dans ces boites. Le service en fût entravé et l'invention ne dura point.Ce n'est que cent ans plus tard que l'expérience,


renouvelée par Mr de chamonet, obtint un plein succés.Dans notre département, le nouveau service de distribution de lettres fût mis en activité au 1er avril 1830. Et il était recommandé de bien vouloir les fixer dans un  lieux central facile d'accés, comode pour tout le monde ...


08:34 Publié dans Histoire | Lien permanent | Commentaires (5)

Commentaires

Coucou Noëlus !

Plongé dans l'histoire de France en boîtes .
J'en apprend sur tes notes , pouèt-pouèt .
Z'étaient pas bêtes y'a très longtemps , mais ....

Bon vendredi à tous les deux et bizoux Françoise !

Écrit par : françoise la comtoise | 05/02/2010

Ah le facteur, comme on l'attend chaque jour, et qu'importe la forme de la boite lettre, très variable à travers le temps, on est toujours heureux de le voir arriver....


Bises
hélène

Écrit par : hélène | 05/02/2010

coucou Noel merci pôur tes com en effet je n'en ai pas parlé mais l'étalage des viennoiseries et des charcuteries à hauteur de bouche ne sont pas non plus recommandables, pourtant je croyais qu'il y avait une loi pour obliger les commerçants à protéger leur marchandises périssables
Noël tu vas donner des idées aux gamins j'imagine la tête du facteur hi hi
Pour ta question j'habite dans le Finistère à Quimper l'hiver et dans la Loire l'été nous sommes des itinérants de la retraite
Gros bisous ami Noëlus et bonne journée

Écrit par : f.jegou | 05/02/2010

"Tiens, voilà l'facteur"... c'était une chanson de Bourvil !
Tu parles des boites aux lettres au moment où, dans je ne sais plus quelle grande ville, on décide d'en supprimer plusieurs car trop peu utilisées !
Bonne soirée,
Gérard.

Écrit par : CHAP | 05/02/2010

Bonjour Noël,

C'est en plein dans ton domaine, cette note. Mais que ferions nous sans courrier et sans facteur ? Et tu ne dois plus reconnaitre le métier, avec cette course au rendement qui ne laisse plus guère de temps pour faire un petit geste.

As tu visité le musée de la Poste à Paris ? Il vaut le déplacement !

Amitiés du grillon

Écrit par : Christian | 06/02/2010

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique