logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

19/02/2010

Le Lit

Le lit, ou...plumard, pucier, pieu,couche ..etc..(le liètch) chez moi, a toujours été le soucis
de l'homme. Il cherche très tôt à se protéger du sol et des dangers de la nuit
avec une peau de chèvre emplie d'eau par exemple...
003.JPG
Là, un "oreiller " Egyptien, dont la forme bien peu pratique, oblige à dormir
sur le dos...(Aie les cervicales)
002.JPG
Les Romains eux, ont un lit bien pratique et confortable
puisqu'ils y mangent, lisent, écrivent et
recoivent et ...... enfin, même...
001.JPG
Au moyen âge, on pratique le repos collectif. Parents
enfants, oncles, tantes, cousins, couchent ensemble, malgré la
désapprobation de l'église qui combat avec fermeté
cette coutume, "pleine de vice "Mais, c'était très ancré dans les
habitudes et cela perdurera longtemps...
Dans nos campagnes montagnardes, il faut dire que c'était
un moyen de se tenir chaud, surtout si le bois était rares
ou très réglementé.
004.JPG
Ici, le lit à baldaquins de Catherine de médicis
A la fin du moyen âge les grands lits communs disparaissent
pour le lit individuel, dans les familles aisés, tout au moins.
Le lit devient alors un meuble de confort
et de prestige
007.JPG
Dans les campagnes d'hier, la maison se résumait souvent à
une pièce pour vivre, manger, dormir
Ce lit clos Breton donnait un peu d'intimité au coucher
008.JPG

Il y a aussi le lit-alcove, comme ici dans nos hautes montagnes
au cours du 20e siècle. Les rudes hivers, les familles se réfugiaient
au chaud , dans...les écuries
009.JPG
Lits de fer    Manufrance 1926

006.JPG
De nos jours, la chambre est un espace de confort...
Epéda , pub de 1962

Bonne nuit les petits, faites de beaux rêves

Commentaires

A certaines époques, les plumards devaient être de véritables sacs à puces ....

Aujourd'hui, nous avons des draps aux couleurs chatoyantes, des couettes, la plus moelleuse possible, nous sommes devenus difficiles pour entretenir un sommeil parfait.

Cependant, nos grands mères avaient de gros draps en lin avec broderies et jours du "FAIT MAIN", c'était le trousseau, c'était jadis.

Bonne journée.

Écrit par : judith | 19/02/2010

Un bel éventaire de lits ..... mais c'est vrai que c'est un objet dont on pourrait se passer difficilement, j'ai toujours été étonnée par les lits clos de Bretagne, très jolis, mais je n'y dormirai pas, il me semble que j'aurai l'impression d'étouffer la dedans.
Bonne journée Noël
Bisous
Anita.

Écrit par : anita | 19/02/2010

Tu vas rire mais quand j'étais môme je disais que plus tard j'aurai un très grand lit et que tous mes amis ou la famille qui viendraient me voir viendraient dans mon grand lit ... je ne savais pas que c'était la coutume autrefois !
Maintenant nous dormons seulement à 2 !...
Bisous et bonne journée
Biche

Écrit par : Biche | 19/02/2010

Comme je suis un peu flemmarde...je m'attarde au lit...le matin, mais à minuit seulement je le rejoins. Heureusement que les lits actuels ne sont pas fermés de tentures....on devait se sentir sans air, enferm"s ....Vive le lit sans fioritures!!

Bises
hélène

Écrit par : hélène | 19/02/2010

Quand j'étais pensionnaire nous avions des lits Picots surplus de la guerre, très peu solide et plus d'une s'est retrouvée à terre, maintenant j'en ai un de 160 et je l'apprécie quand je pense que lorsque ma mère s'est mariée ils avaient un lit de 12O, il fallait être jeunes pour supporter ce "rapprochement"
Bisous Noël et bonne soirée

Écrit par : f.jegou | 19/02/2010

Voilà une note... reposante !
Quelle horreur, les lits "armoire", pas faits pour les claustrophobes !

Bonne fin de journée,
Gérard.

Écrit par : CHAP | 20/02/2010

Quelle bonne idée tu as eue de parler des lits de différentes époques. Si les lits étaient fermés, ce devait être pour avoir moins froid à des époques où le chauffage n'existait pas et où ils devaient bien se glaglater. Maintenant que nous sommes chauffés et qu'en plus nous avons de bonnes couettes, nous n'avons plus à nous plaindre. Ceux qui dorment dehors, les pauvres, ils ne sont même pas fermés...

Bisous,
Aliette

Écrit par : Aliette | 20/02/2010

Dans mon village natal il y a encore plusieursmaisons anciennes qui ont encore des alcoves Fort interressante ta note
Bonne journée bises

Écrit par : fleurbleu | 22/02/2010

Bonjour Noël

Merci pour ton passage en février sur un conte improvisé. Je suis resté bien silencieux depuis. Je prépare toujours les voyages avec le souci de pouvoir communiquer avec les gens sur place et cela me prend quelques semaines de travail avant de partir.

Me voila revenu du voyage en Ethiopie, avec comme tu t'en doutes des visites à faire aux enfants et petits enfants, beaucoup de travail en retard au jardin, des courses à faire, la préparation de la réunion et pour couronner le tout, la garde pendant 10 jours d'un bout de chou de 10 mois sans ses parents.

Je reprends la lecture de ton blog là où je l'ai quitté, car tu as toujours des notes passionnantes.

Quel est le lit que j'avais enfant ? J'avoue ne pas m'en souvenir. Plus tard, il y avait un sommier métalique et un matelas en laine que l'on faisait carder au printemps.
J'ai le souvenir de couvertures, de bouillottes l'hiver, de vêtements placés au pied dans le lit pour les réchauffer avant de les enfiler le matin. Il n'y avait évidemment pas de chauffage dans la chambre.

Je me souviens du premier voyage en Autriche, dans le Tyrol. Il n'y a pas de draps là bas, juste une couette qui n'est pas bordée. J'ai passé la nuit à la repécher sur le parquet, elle glissait tout le temps.

Amitiés

Le grillon

Écrit par : Christian | 22/04/2010

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique