logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

28/06/2010

Clovis HUGUES

004.JPG
Voilà! c'est moi, Clovis Hugues, poëte, écrivain, journaliste et député
...d'extrème gauche
Félibre et ami de Mistral
Je trône là, au milieu de ce beau jardin de l'évéché
Oui, c'était le jardin des évèques d'Embrun
le village qui m'a accueilli
Aujourd'hui, plus d'évèques mais, de braves Embrunais
Embrunaises et autres "estivants"
Qui viennent près de moi
pour passer de bons moments
lire, discuter entre amis
se reposer
et goûter la quiétude des lieux...
002.JPG
Mes enfants à mes côtés
Si nous sommes là, c'est grâce à ma tendre épouse, Jeanne
c'est elle qui nous a sculptés
et Embrun nous a accueilli avec faste...
010.JPG
Voilà, c'est le 9 août 1909 que j'ai été fêté et inauguré
Les belles Embrunaises m'ont fait une "cour d'amour"
Preuve que si moi j' aimais Embrun, eux me l'ont bien rendu
et j'en suis ravi
c'est ainsi qu'un jour, bien inspiré
j'ai mis mon bras autour des épaules
 de la belle Embrun
 et lui ai murmuré...
Le ciel m'est à témoin que ton vieux Roc m'attire
Ainsi qu'un vaste aimant mystérieux et pur.
Je suspens à tes pins mon bâton et ma lyre
Comme l'ancien prophète aux grand cèdres d'Assur
Je ne puis ni pleurer doucement, ni sourire,
Que devant tes sommets envolés dans l'azur;
Je vois s'épanouir, loin des vents en délire,
La bonté dans tes coeurs et les fleurs dans ton mur.
C'est pourquoi je t'offre, ô ville maternelle,
Ce livre né de toi, dans l'ombre de ton aile,
Pendant que la Durance au flot illimité
S'en allait receuillir, entre l'Orme et l'Yeuse,
Le torrent qui berça mon enfance rêveuse
Et l'adopter ainsi que tu m'as adopté!
Aujourd'hui, je dors mon dernier sommeil dans le vieux cimetière
de ma ville
Les Embrunais, au cours du siècle passé, m'avaient oublié
triste tombe délabrée, j'étais
comme bien des tombes d'ailleurs
Mais...
un jour, je su qu'il ne faut jamais désespérer
Un homme, un historien, un admirateur, venu d'ailleurs
fit tant et plus
qu'on me fit renaître et admirer
comme le cimetière, d'ailleurs
qui pris enfin... un air...
moins triste
003.JPG
 

15:25 Publié dans Histoire | Lien permanent | Commentaires (3)

Commentaires

Ah ce jardin de l'évêché, il y fait bon l'hiver et frais l'été, c'est un lieu de rendez-vous où l'on aime jeter un "coup d'œil" à nos montagnes et à la plaine "sous le Roc", et où on peut papoter et apprendre les dernières nouvelles . A ben léou cousin .

Écrit par : Marcel | 28/06/2010

Bonjour Noël

C'est une belle reconnaissance qu'à fait la ville d'Embrun à cet homme. Je viens de lire sa biographie sur le Net. Quel homme, que de convictions. Et sa femme, qui devait être aussi vivante et passionnée de justice que lui.

Merci de me l'avoir fait connaitre. J'ai aimé la statue des deux enfants aux pieds de leur père. Jeanne savait sculpter mieux qu'elle ne tirait au révolver !!

Amitiés du grillon qui s'est régalé avec ton envoi. Quel plaisir de revoir ce passé où les gens étaient courageux sans "Sécu" et sans "RMI"

Écrit par : Christian | 30/06/2010

Coucou Noëlus !

Cette statuette ressemble à celle que j'ai vu à Manosque elle représentait un couple de personnes âgées , dans le même style .

Bonne soirée bizoux Françouèse de Comtoisie !

Écrit par : françoise la comtoise | 02/07/2010

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique