logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

17/01/2011

Chauffe-lits

Souvenez vous, les rudes hivers, les chambres à coucher
sans chauffage, à 5-6°, les draps glacés, voire, de sensation humide
Ah! se glisser là dedans!
quel calvaire!
Il y avait fort heureusement, mais pas dans toutes
les maisons, un moyen d'adoucir
ces lits "polaires"
et dormir ainsi, bien emmitouflés
sous des couvertures piquées
ou des édredons de plumes, pour les plus aisés... 
Beddenpan-bovenzijde.jpg
Bassinoire à braises, de maison bourgeoise
005.JPG
Ou paysannes, avec arceaux de protection
chaufferette.jpg
Chaufferettes en bois ou cuivre étincelant
bassinoire_petitmodele_P.jpg
Wärmflaschealt1.jpg
Nous avions aussi les bouillotes, remplies d'eau chaude
juste avant le coucher
bouillottes en  tôle , en cuivre
856566327_L.jpg
En terre
001.JPG
En verre tout simple, dans une chaussette
Il fallait être prudent pour la remplir
et la glisser au fond du lit
il pouvait arriver qu'elle fende
alors, c'était la cata...
le lit mouillé les draps à changer
Vous qui avez connu çelà, ça vous est surement arrivé, hein!
004.JPG
Avec la brique réfractaire, pas d'inconvénients
comme celle-ci, mille fois rechauffées
dans le four ou sur le coin de la cuisinière
elle était émaillée et douce au toucher
Chez moi, nous avions la brique réfractaire, brute
qui servait aussi à refaire les foyers de nos vieilles cuisinières
ou la solide bouteille de champagne
dans la chaussette
Tiens mon pôv' chéri, pour tes petits petons Chauffe lit dessin.jpg
001.JPG
Bouillote en caoutchouc
bien pratique et douce
773px-Henri_de_Toulouse-Lautrec_062.jpg
Ah! dormir, rêver, bien au chaud
alors que hurle la tempête
et .....les loups affamés
hihihi!
Bonne nuit, les petits

Commentaires

Coucou Noëlus
Pour moi c'était la brique marron vernissée que grand-mère enveloppait dans un papier journal et glissait le soir au fond de mon lit. Pas de chauffage non plus dans la chambre mais un bon gros édredon de plumes qui réchauffait vite le lit, le pire c'était le matin pour s'extirper du lit douillet
Bisous Noël et bonne soirée

Écrit par : f.jegou | 17/01/2011

et le petit ours qui passe au micro ondes, très pratique et sans risque de fuite

Écrit par : framboisine | 17/01/2011

Maintenant j'ai la bouillotte électrique que l'on débranche avant de la glisser sous les draps, bien pratique pas de problème d'eau.

Bonne soirée au chaud ...

Écrit par : judith | 17/01/2011

Coucou Noëlus !
Nous on avait celle en caoutchouc rouge je me souviens .
En ces temps là les maisons n'était pas trop chaude sauf la cuisine .
Bonne soirée au chaud l'Alpinus bizoux de la Françouèse !

Écrit par : françoise la comtoise | 17/01/2011

Réchauffer son lit, il le fallait bien dans notre jeunesse, car pas de chauffage central du moins chez moi, et c'était en général la bouillotte, mais pas drole quand elle s'ouvrait et que l'eau se retrouvait dans le lit .... ça m'ait arrivé....
Les autres instruments, je l'ai connais mais ne les ai jamais utilisé
Bonne soirée, et merci pour tous les retours au passé que l'on fait grace à toi.
Bisous
Anita..

Écrit par : anita | 17/01/2011

je me rappelle des bouillottes en caoutchouc, on se la disputait pour l'avoir dans nos draps froids ... hum, c'était bon !!!
après on a évolué, on a eu droit aux couvertures electriques !!!

Écrit par : michka | 18/01/2011

Bonjour Noélus
Merci d'être venue voir mon blog
moi aussi j'ai utilisé la brique entourée d'un chiffon car j'étais en Provence à l'époque sans chauffage dans la chambre avec le mistral qui refroidissait tout brrr...
J'ai fait un petit tour sur ton blog très intéressant.
A+ Lilou

Écrit par : lilou | 18/01/2011

Ah, la bouillotte rouge serrée contre soi avant d'aller au lit, passée au fond des draps juste un peu pour que ce soit moins froid. Et les habits du matin roulés en boule au fond du lit pour les réchauffer, avant d'aller les enfiler à toute allure dans la cuisine, près de la cuisinière.

J'ai des souvenirs de froidure dans ces hivers Gapençais. Mais aussi de luge, de skis, de glissage dans les caniveaux gelés !!!

La bassinoire, non, il n'y en avait pas en usage chez nous. Seulement les bouillottes et les briques dans un journal.

Amitiés du grillon qui a encore une brique dans son bric à brac.

Écrit par : Christian | 18/01/2011

chez nous c'était plutôt le moine, ou la bouillotte, ou une brique, ou... bref; l'essentiel était de se réchauffer
amicalement

Écrit par : henri | 18/01/2011

Je suis venu pour me réchauffer !
J'ai (un peu) connu la brique réfractaire puis ce fut notre première couverture chauffante électrique (comme Michka...) !

Bonne soirée,
Gérard.

Écrit par : CHAP | 19/01/2011

J'ai aussi connu la bouteille en verre, et la brique réfractaire. Quelle époque ! à côté de maintenant !... et c'est tant mieux !...que les jeunes ne connaissent pas ce que nous avons enduré !

Bonne journée ami l'Alpin, malgré le froid qui t'entoure, toute cette glace m'a fait grelotter...
Bises. Josiane.

Écrit par : josiane | 22/01/2011

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique