logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

15/02/2011

L'évier

Le problème de l'eau et de l'évier s'est posé dans nos villes dés la fin du moyen-âge. Il n'y a pas l'eau "à la pile" comme on disait dans les années de notre enfance. Il fallait donc stocker l'eau de la fontaine et évacuer l'eau sale. Cela se faisait , par la fenêtre, sans le tout à l'égout et...sur la tête des passants...

003.JPG
Chardin illustre bien, sur ce tableau la corvée
de la ménagère devant son tonneau
ses écuelles et autres marmites en cuivre ou en terre...
Un progrés se fît lorsqu'enfin
un évier, enfin souvent une pierre plate
avec un trou d'évacuation
et un tuyau de descente
fûrent installés dans de nombreuses maisons
évitant ainsi
aux passants d'être aspergés...
004.JPG
Ici, la célèbre bassine ou cuvette émaillée
qui pouvait servir à bien des lavages divers, vaisselles ou corps
Il fallait éviter de cogner ces ustensiles car, l'émail
fragile s'écaillait et c'était alors
la rouille et le trou...
qu'on pouvait
boucher avec du coton hydrophile
ou..."un bout de patareau"
002.JPG
Enfin, arrivèrent les éviers émaillés avec l'eau "à la pile"
et le tout à l'égout
avec ou sans égoutoir
 A la maison, papa fît fabriquer un égoutoir en bois
ce qui facilita les choses pour maman
car la cuisine et cet évier était le lieu de vie journalier de
la famille
006.JPG
Ici, la fontaine Font-guers, de mon village
c'est là qu'au cours de l'hiver 47/48 j'allais chercher
des arrosoirs d'eau
car notre logement rustique et provisoire 
n'avait pas encore l'eau à" la pile"
dur dur avec -15°
(dessin de moi-même au temps
ou je "m'essayais")

Commentaires

Coucou Noëlus !
Superbe dessin en couleur , bravo ! et maintenant tu dessines encore ?
De la maman de GIGI j'ai une cuvette émaillée avec une fleur au fond
et aussi un broc émaillé et en plastique jaune , du début .
Bon mardi bizoux de la Françouèse de Comtoisie !

Écrit par : françoise la comtoise | 15/02/2011

Je me souviens de ces bassines émaillées, avec des tâches de rouille, utilisées jusqu'à la casse. Et bien après l'eau chaude est arrivée jusqu'à l'évier.

Et aujourd'hui, nous consommons tellement d'eau, qu'il faut la réduire à son débit ! ... Le progrès va toujours trop loin.

Bonne journée.

Écrit par : judith | 15/02/2011

ton dessin est superbe
souvenirs de bassines de brocs d'eau qu'il fallait
aller chercher au puits à 150 métres ,avec le seau
de "débarbouillages" éclairs avant d'aller à pied à l'école
tout à changé si vite !
l'eau reste un grand probléme ,mais tellement vitale
et pour certains c'est terrible ! amitiès

Écrit par : ventdamont | 15/02/2011

Jolie page d'histoire de la vie d'une ménagère.... celles d'aujourd'hui ne connaissent pas leur bonheur....moi vivant en ville, j'ai toujours connu l'eau au dessus de l'évier, mais aussi ces bassines et cuvettes émaillées.
Bonne journée Noël
Bisous
Anita.

Écrit par : anita | 15/02/2011

L'eau sera toujours au premier plan des préoccupations de l'avenir de la pla,ète.

Belles illustrations de son parcours vers la modernité...et j'ai bien aimé ton esquisse perso.


Bises
hélène

Écrit par : hélène | 15/02/2011

Il y avait déjà l'eau à la pile dans les cités ouvrières en 1936, au plus loin que je me souvienne, mais pas l'eau chaude.
J'ai connu cela chez mes grands-parents à la ferme, ainsi que la bougie et la lampe à pétrole, car ils n'avaient pas encore l'électricité. Ils allaient chercher l'eau à la source un peu plus bas que la ferme, car l'eau du puits avait tarie. Les pauvres, ils ont eu beaucoup de peine...

Très beau dessin, tu vas faire concurrence à Héraïme ?

Bises l'Alpin.
Josiane.

Écrit par : josiane | 15/02/2011

Tu te défends, en dessin, dis donc !
J'ai toujours connu l'eau courante au robinet, même si ce robinet fut unique et ne distribuait que de l'eau froide (quand nous avons déménagé pour tomber de... Charybde en Scylla !).

Bonne soirée,
Gérard.

Écrit par : CHAP | 15/02/2011

Il me souvient d'un broc et d'une bassine joliement décorées qui trainaient sur un petit meuble chez ma grand-mère.
Je n'ai pas oublié le baquet qui servait à laver la vaisselle et à faire la toilette le matin avant l'installation d'une baignoire offerte par mes grands parents à mes parents, c'est ainsi que chaque samedi ils venaient prendre un bain à la maison...
que de souvenirs oubliés émergent à l'occasion d'une chronique chez toi l'alpin.
Sourires d'Alsace d'une chti

Écrit par : Charline | 16/02/2011

Je n'ai pas connu la bassine,mais nous n'avions pas de douche! Donc,la grosse bassine en zinc pour se laver!
Bonne soirée
Christiane

Écrit par : christiane06 | 16/02/2011

Je me souviens de l'évier en ciment de chez ma grand'mère. L'eau ? il fallait aller la chercher à la fontaine au bout du chemin. Les lessives se faisaient dans des lessiveuses avec de la cendre.
Souvenirs très anciens.
Très joli ton dessin. J'aimerais tant en faire autant.
Bises.

Écrit par : pimprenelle | 16/02/2011

Comme je viens seulement de découvrir votre blog ,je me plonge avec délice dans les archives!Mon enfance
Haut-Alpine arrive à grand galop , je respire l'odeur des lessives à la cendre,je vois les draps étendus dans les près,mille souvenirs de la sauvageonne que j'étais alors...Je suis heureuse et mélancolique à la fois!

Écrit par : Monique | 01/06/2011

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique