logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

01/03/2012

''Lou pan bulli''

''Lou pan bulli''   ou Po Buli,  le Pain bouilli est un pain qui se faisait dans une haute commune de nos Hautes Alpes, à l'extrème nord du département, la Grave, Villard d'arène, 1550m et 1650m d'altitude

un document fait remonter à 1428 le pain noir, fait uniquement avec du seigle et de l'eau bouillante. Ce pain au goût de pain d'épice, pouvait se conserver toute l'année dans les caves et greniers...

Pour faire ce pain il fallait procéder avec méthode et bien respecter les différentes opérations. Le four devait être préchauffé lentement le vendredi pour préparer les briques et en chasser l'humidité....

Le samedi 0H01 les hommes prépare le levain, tout en trinquant...


 

003.JPG
Samedi 7 heures, le four est rallumé et le pétrissage commence
un dur labeur, car les hommes se relaient pour brasser,  charrier, étirer, pétrir
détacher la pâte qui passe de mains en mains...
Ouf! les heures ont passé...



004.JPG
maintenant la pâte doit se reposer 7 heures


005.JPG
Samedi vers 17 heures, les hommes tranchent la pate en ''picons'' de 4 à 5 Kgs
aujourd'hui, les femmes participent , mais elles font aussi les différents plats et
gâteaux qui vont passer en premier
car le four est encore trop chaud
pour le pain

006.JPG
Cà y est l'heure d'enfourner est arrivé. Les ''picons'' sont placés les uns à côté des autres jusqu'à remplissage du four qui sera fermé durant 7 heures, le temps de cuisson...
007.JPG

008.JPG
Voilà, la fournée est prète...
009.JPG
On peut procéder à la distribution...des ''picons''
et croyez-moi, c'est bon

Si cet été je peux m'y rendre, je vous rapporterai des photos
de cette ancestrale tradition
qui se renouvelle pour les villageois et les nombreux estivants









09:34 Publié dans Traditions | Lien permanent | Commentaires (8)

Commentaires

Les choses ont bien changé et si le métier de boulanger est dur, aucune comparaison avec ce que tu nous montres. Peu de personnes actuellement connaissent cette méthode et ce goût si particulier que tu décris.
Bonne journée
Bises
Geneviève

Écrit par : Geneviève | 01/03/2012

Eh bien ! au bout d'un an il fallait avoir les dents solides pour croquer ce pain, mais frais il doit être très bon, quel travail nos aïeux devaient fournir pour faire leur pain mais en même temps ce devait être aussi du bon temps passé à travailler avec les copains, hommes et femmes tout le monde mettait la main à la pâte
Ce serait bien si tu pouvais nous faire voir comment cela se passe aujourd'hui et je me doute qu'il doit y avoir beaucoup d'amateurs pour goûter ce pain
Bisous Noël et merci de nous montrer ces scènes du passé

Écrit par : f.jegou | 01/03/2012

ça c'est du bon pain, qui n'a rien à voir avec le goût du pain industriel.....
Au fait j'ai entendu que chez toi ce serait la canicule aujourd'hui !!!!
Bonne journée Noël.
Bisous
Anita.

Écrit par : anita | 01/03/2012

Coucou l'Alpinus !
Quel boulot pour faire ces picons croustillants et odorants , si , si , je sens la bonne odeur depuis mon PC .
J'ai pensé à toi et à Marcel en passant à Sisteron et pas loin de Gap , nous avons remonté par le Vercors Alpin ,
c'est magnifique avec le soleil et le ciel bleu , les neiges sur les hauteurs , c'était dimanche en revenant de Nice .
Bon jeudi et bizoux ensoleillés à vous deux de la Françouèze de comtoisie !

Écrit par : françoise la comtoise | 01/03/2012

J'aimerais bien y goûter à ce pain si naturel,il est bien difficile de trouver du bon pain de nos jours. Monique Ruiz

Écrit par : Monique Ruiz | 01/03/2012

ce pain doit être bon, artisanal et cuit dans un four banal, de plus la Grave est dans un très joli coin de montagne, vue sur la Meije.Amitié; Renée

Écrit par : Campanule | 01/03/2012

Voilà ça fait envie du bon pain. Beaucoup de difficultés pour trouver un vrai bon pain de nos jours.
et cela me ramène encore à mon père qui allait dans une boulangerie traditionnelle, qui ramenait une énorme couronne de pain grillé et il coupait des immenses tartines et à quatre heure, maman tartinait de ses confitures. Le pain était ensuite enveloppé dans un tissu et se gardait très longtemps.
merci pour ce moment
ça sent bon le pain chaud.
bisous
Christiane

Écrit par : Christiane | 02/03/2012

Bonjour Noël

Je n'ai pas connu ce pain là, pain de seigle qui durait l'année !! Dans un voyage à St Véran, j'ai connu un des habitants du village qui racontait que la population restait calfeutrée chez elle tout l'hiver, 4 à 5 mois durant, avant que la route soit faite. Ils cuisaient le pain deux fois l'an, et il fallait le casser au marteau pour le faire tremper dans la soupe. Le grain n'était pas du blé, mais un mélange à base de seigle.
Le bonhomme m'a raconté les conditions de vie durant l'hiver... Plus personne n'accepterait de nos jours de vivre dans une telle solitude.

Merci pour cette description d'une coutume, qui, je le vois, continue à perdurer tant bien que mal. C'est si bon, un pain au levain cuit à four doux.

Bonne semaine

Christian

Écrit par : Christian | 05/03/2012

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique