logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

09/02/2013

Le LAIT

 A l'ouverture des cités sur le monde, répond l'autarcie de nos campagnes, qui produisent tout ce qui convient à leur subsistance: notamment le LAIT...

 

003.JPG

Acheteurs et marchands, s'affrontent sur nos marchés...Tous sont là, endimanchés

pour l'occasion, même une élégante en chapeau cloche

008.JPG

Bidon de lait du laitier en fer galvanisé puis en alu,

trimbalés journellement dans leurs camionettes ou même en autocars

brinqueballant de nos campagnes...

001.JPG

Bidon de la maisonnée...On allait directement à la ferme, nous les enfants

et c'était là un amusement, après la classe

009.JPG

La baratte et son beurre doux, mais on pouvait aussi le battre à la main

Ah, comme celui de ma maman était bon!

010.JPG

Pèse lait, car oui, certains peu scrupuleux, allongaient d'eau

011.JPG

à la maison, on faisait bouillir, sur le coin du feu, si possible sans ''verser''

et la combine avec ce pot était bonne

012.JPG

Les soeurs faisaient les fromages, sur un coin de table...

On ne souciait pas vraiment de l'hygiène et çà passait...

002.JPG

Et la Mélie, avec son célèbre attelage portait ses fromages

à la ville

c'était il y a ...pas si longtemps

Commentaires

Coucou Noëlus !
Tu replonges dans tes bons souvenirs d'enfance d'Alpin , je me souviens d'être aller au lait avec le bidon et on essayait de ne pas le renverser en courant . Bonne soirée à vous deux et des bizoux de la Françouèze de Comtoisie !

Écrit par : françoise la comtoise | 09/02/2013

ça fait du bien de regarder ces images d'antan où on savait ce qui était essentiel.....
Bonne journée
Bisous
Anita.

Écrit par : anita | 11/02/2013

Quel est l'enfant qui n'a pas dû "aller chercher le lait"?
La propreté de ceux qui nous servaient, était toute relative, pas de charlotte sur les cheveux ni de toque...ce n'est pas pour cela que nous étions plus malade!!
C'était un autre temps..
Bien amicalement à tous
Monique L.

Écrit par : Monique | 11/02/2013

Un bonjour en passant.
Josiane.

Écrit par : josiane | 11/02/2013

j'ai connu tout cela Mes parents étaient paysans et je peux dire que c'est le bon lait de leurs vaches qui m'a nourrie bien longtemps
belle soirée Bises Brigitte

Écrit par : fleurbleu | 11/02/2013

Coucou Noëlus,

Le lait mouillé (allongé d'eau) ne m'en parle pas ! J'ai eu droit à cette horreur alors que j'étais bébé et dès la naissance (en 1940.) Ma mère ne sachant pas qu'il était déjà coupé d'eau en rajoutait comme il convenait de le faire pour les bébés. Seulement pour mon petit estomac, ce n'était pas bon parce que j'avais faim. C'est ainsi que pleurant tous les jours sans qu'elle sache pourquoi, j'ai eu droit au titre peu flatteur "d'emmerdeuse" qui ne m'a plus quittée ensuite. Mauvais départ dans la vie qui vous marque pour longtemps. Au bout d'un temps plus ou moins long, je ne sais comment, elle a subodoré que c'était la faute du lait et cela a été réglé. Mais quand même. Cette vieille savait que c'était pour un bébé et elle s'en foutait. Quand j'étais enfant, j'adorais me faire des tartines avec la crème du lait, très épaisse, et la sucrer. C'était tellement bon. Maintenant, je ne la supporte plus.

Bon mardi,

Écrit par : Aliette Lydia | 12/02/2013

On ne se souciait pas trop de l'hygiène, car de toute façon, il fallait faire bouillir le lait avant de le consommer.
Je n'ai jamais goûté le lait au sortir du pis de la vache, ce que d'aucuns faisaient parfois...

Bonne fin de journée, amicalement,
Gérard.

Écrit par : CHAP | 14/02/2013

Ma grand mère avait des chèvres, quand elle revenait de traire elle nous donnait des cuillèrées de la mousse qui se trouvait sur le dessus à la cuiller et on se régalait.... Ensuiite elle préparait ses tommes, nous suivions le déroulement avec attention...

Je me souviens en 1936 de l'explosion qui s'était produite à la poudrerie de Saint-Chamas. Le bruit nous avait bouleversait et au loin on apercevait une lueur rouge dans le ciel. Une belle peur croyant à une explosion à la raffinerie de pétrole où travaillait notre père à Berre l'Etang (B.du Rh.).
Bises/Josiane.

Écrit par : josiane | 15/02/2013

Bonsoir Noël

Je crois que je suis allé chercher le lait à la ferme jusqu'en 1964. Que ce soit à Gap, rue Carnot, avec un bidon d'un litre fermé par un couvercle qu'une chainette empêchait de perdre ou en Haute Marne, où nous mettions le soir les pots de verre d'un litre et demi sur le rebord de la fenêtre de la grange pour les reprendre le matin. A Gap, c'était le jeudi matin, sauf pendant les vacances où c'était tous les jours. Et j'ai le souvenir d'avoir fait tournoyer un fois le dit bidon car le copain le faisait sans rien renverser ! Mais l'anse a cédé et le pot a fini sur le trottoir, vide évidemment. La trempe était assuré à la maison !!

Amitiés

Christian

Écrit par : Christian | 17/02/2013

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique