logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

24/04/2014

Les Corses d'Isulacciu

 

P1020720.JPG

Cette rue est toujours appelé, par les anciens,'' La centrale''

et non Rue Emile Guigues

 

Mon ''village perché,'' si empreint de religion, puisque évêché célèbre, avec une cathédrale'' Ste Notre Dame'' aussi connue au 14° siècle pour ses miracles, que Lourdes aujourd'hui, vécut des contradictions qui donnèrent de lui une bien mauvaise image...

   Mon village fut aussi...''un village prison''  avec sa Prison Communale place Saint Pierre,

sa Tour brune, refuge/abri des évêques, mais aussi Prison Napoléonienne et  Sa Prison Centrale...dans l'ancien collège des jésuites...

P1020500.JPG

On peut voir encore aujourd'hui les fenêtres à lourds barreaux

Je passerai sur les prisonniers de droit commun, qui parfois étaient là pour un simple vol de pain, au nombre de plus de 600, pour ne parler que de celui des Corses du village d'Isulacciu
Cette prison déjà, avait ouvert ses portes sans préparation et les premiers prisonniers arrivés
  ne trouvèrent rien ni personne pour les recevoir. La population dut apporter l'essentiel pour qu'ils survivent quelques temps...

P1070083.JPG

L'année 1808 vit arriver, venant du bagne de Toulon, 167 Corses, insoumis aux autorités

Françaises et révoltés, pour certains. Venus du village d'Isulacciu, ils étaient considérés

comme ''extrèmements dangereux'' et furent tout de suite détenus dans des

conditions effroyables: ils arrivèrent en novembre, en chemise, trainant leurs chaines, comme ils avaient quittés

leur Corse natale, leurs cellules étaient au nord , humides, glaciales et d'une saleté repoussante

P1070084.JPG

dessin de prisonnier

 

La nourriture insuffisante et infecte...En 3 mois, 100 de ces malheureux moururent

dans l'indifférence générale. Ils étaient enterrés dans un champ communal bien en dehors du village, sans sacrement, la nuit, pour que tout passe inaperçu...

 

cimetière.JPG

...un jour, un mur fut construit et ce fut ''LE cimetière des détenus''

le voici à ce jour, jardin au milieu des champs!

c'est grâce à notre historien local Jean Vandehove, que nous avons appris

toute l'histoire tragique des Corses d'Isulacciu

P1020719.JPG

Là-bas en Corse, au village, un hommage leur a été rendu!

''Mon village perché''

fera t-il de même, un jour?

 

 

 

 

 

17:38 Publié dans Histoire | Lien permanent | Commentaires (5)

Commentaires

Coucou Noëlus !
Ils étaient dangereux mais sans doute pas plus que ça alors les villageois n'étaient pas concernés sur leur sort. Les pauvres comme ils ont dû souffrir et il n'y a pas si longtemps que ça. Bizoux du soir et gros bizoux aux Alpins de la Françouèze de Comtoisie !

Écrit par : françoise la comtoise | 24/04/2014

Une bien cruelle histoire, la prison est un monde impitoyable, rien que la privation de liberté...
les conditions actuelles de détention se sont améliorées mais circulent souvent sur le Net des comparaisons peu flatteuses entre les maisons de retraites et les prisons, ces dernières sont considérées comme des hôtels de luxe en comparaison des maisons de fin de jour...
bref un éternel débat qui n'est pas près de se clore...
amitiés
Dédé

Écrit par : André LUCAS | 25/04/2014

Ce qui me touche le plus dans cette histoire si tragique, c'est le fait qu'elle se soit passée
il y a si peu de temps...pas au moyen-âge ,non, hier ou presque!
Elle nous amène à réfléchir sur les conditions de vie à cette époque.Jean Valjean n'est pas un
héros de roman mais notre frère d'Isulacciu, merci cher Noël pour qu'il soit encore dans nos pensées.

Écrit par : Monique L. | 25/04/2014

Merci de ce récit qui nous interpelle sur la vie de ce village, que de tristesse est passée par là, des jours impitoyabkes qui aujourd'hui sont les mêmes dans certaines vikkes.

Amicalement
Hélène

Écrit par : hélène | 03/05/2014

Bonjour!

Un petit message pour dire un grand merci à celui ou à ceux qui ont mis cette belle page sur la prison et les déportés d'Isolaccio di fumorbo.
Je suis très contente et je sais que Jeanie est d'accord avec moi.

Aujourd'hui,il y a à Isolaccio derrière le monument de très belles stèles avec les noms des déportés .Nous pourrions vous faire parvenir une photo.
Oui! je pense qu'un jour avec l'aide tous (Madame le Maire et Madame Serre / Bonnafous)nous pourrons enfin parler de cette histoire sans difficultés.Amicalement votre. Martine BAIGNARD

Écrit par : baignard | 15/06/2014

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique